Seul et tout Nus (Édition Cougars)

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Seul et tout Nus (Édition Cougars)Participant à une édition spéciale de l’émission Seul et tout Nus situé au Nicaragua en saison sèche. Étant un enseignant en arts martiaux de 26 ans. Mesurant 5 pieds 6 et pesant 152 livres dans une forme exceptionnelle. Cheveux châtains et yeux pers paraissant bien. Rencontrant mes deux comparses dans toute ma nudité dans un environnement montagneux tropical généreusement boisé. Une édition où je devais faire équipe avec deux femmes d’âges avancés. Colette étant une infirmière âgée de 59 ans et Céline une caissière de 62 ans. Le défi se déroulant sur une période de 21 jours. Apportant une petite hache les deux autres un silex et une bouilloire. L’endroit très chaud la faune environnante grouillante de vie. Discutant apprenant à nous connaître une bonne symbiose se créant déjà entre nous trois. Un cadreur nous filmant rendant l’intimité un plus absurde vis à vis le contexte du lieu.Colette était une brunette aux yeux bruns avec une forte poitrine tombante. Une femme mince et accueillante mesurant 5 pieds 6 aussi. Son indice de survie en milieu hostile était de 5.2. Céline la doyenne du groupe avait les cheveux châtains et les yeux bleus portant des lunettes. Une petite femme mince mesurant un peu plus de 5 pieds 1 avec une petite poitrine tombante. Très sympathique son indice de survie était de 4.9. Notant que les deux femmes avaient un pubis particulièrement velu. Servant fort probablement à les réchauffer durant la nuit et à les protéger contre les intrusions furtives. Une odeur de femme bien présente notre importante différence d’âge rendant la situation particulière. Leurs âges avancés les préparant déjà à faire face à toutes éventualités.De mon côté mon indice de survie était de 7. Étant un fervent adepte d’escalade, de trekking et de contemplation nocturne. J’étais un bon chasseur et un pêcheur acceptable pouvant aussi construire des abris en milieu naturel avec beaucoup de facilité. Les deux femmes semblant apprécier ma compagnie. Recherchant l’endroit parfait pour nous abriter un feu était déjà en progression. Construisant l’abri Céline m’aidant à recueillir du bois, des branches et des feuilles. Me sentant reluqué elle regardait parfois mes fesses rondes avec insistance sans pour autant trop y porter attention. Deux femmes de beautés moyennes elles avaient la pointe de leurs seins durcie.Dormant sur une juxtaposition de bois surélevée assortie d’un imposant feuillage. muğla escort Un toit de feuillage nous couvrant. Les intempéries du milieu un peu plus agréables à subirent malgré la forte présence de moustiques. Le cadreur absent en soirée une caméra nocturne nous filmant. Colette déjà collée contre mon corps moi me collant sur Céline devant. Les deux femmes dégageaient une chaleur plutôt intense dans la froideur de cette première nuit tropicale. Une confiance déjà bien établie la proximité de nos mouvements retreinte au maximum. Colette caressant brièvement ma hanche droite puis ma cuisse dans la soirée. Semblant mouiller de la chatte y ressentant une certaine chaleur humide. La pointe de ses seins s’affirmant entre mon épine dorsale. Son respire s’accélérant brièvement tout près. Voulant se réchauffer elle se serrait de plus en plus contre moi en bougeant son bassin.Une première nuit passée partant à la recherche de nourriture au matin. Trouvant quelques mangues et un ananas les deux femmes semblant ravies par mes offrandes. L’options de la chasse et de la pêche atténué pour l’instant. Discutant autour du feu la journée tirant nouvellement à sa fin. Un système d’alternance en soirée Céline se retrouvant à présent au centre. Collant mon pubis contre ses fesses la dame dégageait toujours une chaleur invitante. Ayant parfois un sommeil agité durant la nuit elle frottait son fessier contre mes parties génitales sans intention. Réalisant que ma tige était à présent bien dressée me demandant si la gentille dame était éveillée. Mon souffle et mon rythme cardiovasculaire s’accélérant un bref instant. Les mouvements finalement estompés cette Céline commençait à me faire un certain effet. Se dévoilant une femme séductrice elle semblait me trouver de son goût. Remarquant que sa chatte était ruisselante de mouille durant la journée. Elle semblait disponible vers l’optique d’un assouvissement son corps ne demandant qu’à être pénétré. Troisième jour la même routine s’installant Colette trouvant des bananes et des kiwis un peu plus loin. Un petit cours d’eau longeant la montagne capturant quelques écrevisses et trouvant quelques escargots. Une certaine abondance du milieu notre faim n’était toujours pas à un niveau précaire. Prenant un bain ensemble pour nous nettoyer Colette caressait ses seins et ses fesses avec beaucoup d’attention. Voulant peut-être me faire remarquer sa belle grosse poitrine tombante. escort muğla Ma tige à nouveau durcie Céline semblait apprécier le spectacle en s’humectant les lèvres. Glissant quelques mots au creux de l’oreille de la jolie brunette de 59 ans tout près. Un sourire mutuel entre les deux dames puis nous voilà repartie vers nos occupations habituelles. Améliorant l’abri la pluie était toujours sujet au désarroi des nuages menaçant se présentant au loin. La présence de serpents venimeux et de tarentules pouvant nous mettre aux aguets. Dormant tout près de Colette au centre elle bouillait sous une chaleur intense contre mon corps de jeune homme imberbe. Ses petites fesses créant un certain contraste avec sa forte poitrine naturelle. Elle semblait quelque peu tendue décelant une femme peut-être en manque de sexe. Une odeur de sueur assez prenante réveillant mon instinct de mâle dans toute sa virilité. Me demandant si le vin était toujours meilleur en vieillissant. Sachant les deux femmes célibataires.Neuf jours passés les deux femmes se sentant de plus en plus à l’aise en ma compagnie. Ma tige de grosseur moyenne se dressant quelques fois Colette et Céline y allant de gestes suggestifs apparemment involontaires. Colette se penchant devant mes yeux voyant son intérieur rosé un bref instant. Céline venant se coller contre mon flanc elle me caressait souvent le dos et le torse. Apposant sa vulve tout près la pointe de ses seins durcie. Voyant ma tige se dresser elle savait comment émoustiller son homme et le faire réagir. Me retrouvant au centre à nouveau durant la nuit Colette allongée contre mon dos me masturbant légèrement de sa main droite. Céline bougeant son fessier sur ma tige mes doigts frictionnant son clitoris en érection. Une soirée plus froide qu’au début n’y paraissant rien cette approche semblant nous réchauffer plus convenablement. Céline caressant ma nuque elle gémissait tout bas. Mouillant mes doigts de sa juteuse cyprine venant la goûter en fin de parcours. Colette se retournant ouvrant ses jambes. Elle se masturbait seule à présent sans pudeur.Jours numéro onze la pluie apparaissant sur plus de trois jours. Pénétrant Colette une première fois les deux femmes étaient ouvertes à se faire prendre. La situation devenue insupportable côté froideur le feu éteint. L’acte de pénétration les réchauffant de façon plus adéquate Colette jouissant sous mes coups de reins les cuisses ouvertes. muğla escort bayan Céline me chevauchant par la suite le tonnerre semblait gronder au loin. Éjaculant dans son antre les trois jours pluvieux furent assez pénible à passer. Fourrant les deux dames à répétition aussitôt la nuit tombée. Donnant mon spectacle à la caméra nocturne Colette aimait se faire prendre durement en position de levrette. Céline debout devant elle voulait se faire lécher la moule malgré le froid perpétuel. Pas de pluie tropicale abondante mais juste assez pour nous garder constamment sur le qui-vive. Réalisant que Colette avait une chatte tout à fait sublime à pénétrer malgré son âge avancé. Des bruits de pénétrations mouillées résonnant dans tout l’endroit elle semblait prendre son pieds.Jours numéro seize un certain épuisement se faisant sentir. Le feu rallumé de nouveau capturant un sanglier sauvage durant la péripétie. Marchant en compagnie de Colette au jour dix-huit à la recherche de nourriture. Un serpent venimeux venant me mordre un appel aux secouristes de l’émission venant. Colette connaissant se genre de situation venant sucer rapidement la plait sur mon mollet pour en retirer le venin. Plus de peur que de mal le serpent n’était pas dangereux. Baisant les deux dames au courant de chaque nuit jusqu’au jour 21. Un régime de bananes et d’ananas nous revigorant à nouveau. Le serpent m’ayant mordu passant à la broche puis quelques poissons. Plusieurs orgasmes retentis durant la nuit les deux dames me faisant part de leurs préférences. Fait à noter que Céline avait une petite chatte serrée très agréable à assouvir. Particulièrement vocale lors de la pénétration citant souvent dieu à la suite de mon prénom. Faisant fuir quelques animaux gravitant aux alentours. Elle s’agrippait vivement de mon fessier pendant l’assouvissement. De belles sensations ressenties espérant que les producteurs de l’émission est appréciés mes performances. Fourrant à nouveau les deux dames sur le chemin du retour après un imposant repas dans une chambre d’hôtel. Plusieurs kilos perdus mon énergie raplombée après avoir passé quelques examens médicaux. Les deux femmes ne semblant plus vouloir se passer de ma queue. M’introduisant dans leurs vulves à présent taillées de près pendant une bonne parti de la nuit. Prenant Colette par la deuxième porte Céline fumait une cigarette en petite culotte nous regardant. Jouissant mon corps s’affalant contre le siens. Me remémorant ses 21 jours passés en très bonne compagnie.Les deux femmes me laissant leurs coordonnées voulant absolument me revoir. 121 ans d’âge pour une période de 21 jours. Voilà des chiffres dignes d’une reconnaissance absolue.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir