Géraldine tome 2-Chapitre 55

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Hardcore

Géraldine tome 2-Chapitre 55Chapitre 55 – Premier entraînement pour une Pony GirlUne fois ses entraves désolidarisées de son lit, Géraldine se leva, et se dirigea vers la douche, où elle caressa son nouveau corps de l’agréable gel douche laissé par la précédente résidente. Elle enfila ensuite des gants de latex chirurgical, et s’empara à contre-cœur du tube de crème, pour commencer d’en enduire son petit clito bagué, qu’elle sentait se durcir légèrement, mais qui rapidement redevint aussi mou que de la guimauve. Propre, douce et maquillée de sombre, Géraldine savoura une nouvelle fois l’abondance de vêtements dans son dressing, et choisi pour son après-midi de secrétariat, une robe de geisha en latex violet, avec de petites ouvertures pour y glisser ses mamelons annelés et son petit clito. En chaussures, son choix s’arrêta sur une paire de hautes plates-formes noires, assortis à un étroit corset, qu’elle déposa sur le lit, puis elle ouvrit le paquet contenant la tenue de Pony-girl fournie par Maîtresse Marina. Une fois, habillée de sa catsuit de latex blanc et d’un harnais-corset de cuir noir confirmant son statu de Pony, Géraldine chaussa ensuite ses pony-boots de cuir vernis noir, qui curieusement lui allait comme des chaussons, et elle alla ensuite devant la glace de son dressing pour positionner correctement sa cagoule de latex, où était fixé une longue queue de cheval noir de jais, qui frôlait ses fesses offertes par l’ouverture prévue, où son anus était comblé l’énorme maxi-plug fourni agrémenté d’une natte assortie à sa queue de cheval et fixa son mors. Dans un soupir, elle agrémenta ensuite les anneaux de ses mamelons qui dépassaient de sa catsuit par de lourds grelots, faisant de même avec le prince Albert de son petit clito bagué et flasque. Quand elle sortit, la pluie cingla avec vigueur le latex de sa catsuit, mouillant rapidement sa queue de cheval, même si elle traversa la cour pavée rapidement en petites foulées vers le chenil, doublant au passage la French maid emmenant Slutty pour sa «toilette» matinale, qui couinait à chaque pas. Quand Géraldine arriva au chenil, Maître Laurent faisait claquer la pointe de son fouet sur les fesses de la pauvre Kitty miaulante, l’obligeant à se déplacer en rampant totalement nue et aux bras et jambes entravée dans la boue, qui menait à un billot situé à coté du brasero et du poteau, où Géraldine avait subi son marquage.“ – Entre, et installe toi sur le tapis de course, petite Pony ! Qu’en à toi… Sors moi ta petite langue de petite chatte salope !” Ordonna le Maître du chenil, tout en plaquant le menton de la pauvre Kitty sur le billot, s’emparant d’un long clou pour le glisser dans le trou de son piercing.“ – ‘Ui , Mai’re… ” Répondit Géraldine, en entrant dans le chenil, après un dernier regard rempli de pitié pour la pauvre chatte de la Directrice, en apercevant les chastetés, dont Maître Laurent l’avait affublé, tout en entendant le marteau qui enfonçait le clou dans le billot.“ – HAAAANNNNNN !!! AAARRRGHHH !!! NAAAANNN ,MAI’RE ! PI’IE !!!AAARRRGHHH !!! HAAAANNNNNN !!! ”  Supplia la boueuse petite chatte, quand sa langue percée se retrouva bloquée par la clou sur le billot.Mais sans un mot, Maître Laurent déposa le matériel électrique sur le billot, sous le regard larmoyant de la pauvre Kitty. Il s’empara du premier fil, et l’enroula sur le clou, puis ce fut l’anneau nasal qui fut relié à son tour au boîtier, dans des suppliques presque inaudibles, et totalement inutiles. Les anneaux de ses mamelons reçurent également leur lot de fils, le Maître du chenil finissant ses branchements par les chastetés, dont il avait pourvu la chatte à sa merci, bague et plug d’urètre pour son petit clito, et un plug de chasteté de métal largement ouvert dans son anus.“ – Il est en mode maxi et irrégulier…Mais la lumière rouge te préviendra, petite chatte…Et si tu ne veux pas passer la journée ici…Miaule !” Dit Maître Laurent, en mettant le boîtier électrique en route, tournant les talons pour rejoindre la Pony-girl et s’occuper de la petite Pink Lady, qui venait d’arriver.“ – NAAAANN !!! AAARRRGHHH !!!MEOOOOW !!! AAARRRGHHH !!! ” Hurla la pauvre Kitty, en regardant le Maître du chenil s’éloigner, tandis que le voyant rouge s’allumait sur le boîtier, annonçant la charge prête à irradier quelques secondes plus tard.Quand le Maître du chenil pénétra dans son antre, la pauvre chatte miaulante était secouée de spasmes par l’électricité, qui la traversait tandis que la pluie froide redoublait de v******e.“ – Alors mes belles, comment allez vous aujourd’hui? Echauffe-toi à 8 kilomètres heures en attendant que Marina arrive” Dit le Maître du chenil, sans attendre aucune réponse en retour, tout en prenant les consignes que lui tendait la French maid silencieuse sous son masque de latex.“ – Madame la Directrice a demandé a ce que ton injection pour sa Pink Lady soit refaite….Elle compte sûrement te garder pour le week-end !” Ironisa Maître Laurent, mettant la chienne sur la table de préparation, après avoir lu les consignes de Maîtresse Xaviera. “ -AAOOUU !!! WUF WUF !!!AAOOUU !!! ”Couina la « Pink Lady », ses yeux se voilant de larmes, tandis que dans un mouvement comique de ses oreilles, sa tête montrait sa négation à l’annonce d’une nouvelle injection dans ses testicules, qui avaient presque retrouvé leur taille initiale.Mais insensible aux couinements de la chienne, le Maître la sangla solidement sur la table, et commença canlı bahis ses préparatifs de beauté et d’hygiène pour la Pink Lady.Son anus dilaté par son plug de chasteté de métal reçu un plug gonflable spécial lavement, puis ce fut le petit trou du ring-gag modulateur qui reçu un câble pour recevoir le mixage d’un mélange de nourriture liquide et de cocktail des Jumelles reparti dans de grandes bouteilles. “ -AHOUAHOU !!!AAAAAOOOOUUUU !!! AHOUAHOU !!! ” Hurla la pauvre Pink Lady, quand le Maître du chenil lui enfonça les aiguilles dans ses «petites» testicules hyper-sensibilisés par les traitements. Maître Laurent essuya les larmes du regard désespéré de la chienne avec une lingette démaquillante, et commença la mise en beauté du jour, tandis que Maîtresse Marina arrivait pour l’entraînement de Géraldine. “ – Prête à courir, et me montrer de quoi tu es capable, petite Pony ?” Demanda Maîtresse Marina, en arrêtant le tapis de course.“ – ‘Ui , Mai’resse… ” Répondit Géraldine, tandis que Maîtresse Marina lui reliait ses coudes avec une large sangle de cuir noir assorti à son harnais.“ – Garde ta salive, petite Pony ! Contente toi de hennir !” Ordonna Maîtresse Marina, en glissant une des mains de Géraldine dans une gant-sabot.“ – HIIIIIIIIII !! HIIIIIIIIII !! ” Répondit la Pony-girl, en sentant ses épaules être étirées en arrière par la sangle imposée par la Maîtresse écuyère.Une fois les deux mains de la Pony-girl ressemblant à deux sabots, et attachées au corset-harnais, Maîtresse Marina entraîna ensuite la Pony girl à l’extérieur du chenil, où attendait un sulky, et le relia au corset, avant de raccorder les rênes au mors, puis monta ensuite dans le sulky.“ – J’ai un compteur, petite Pony…. Mon fouet sera le signal pour aller plus vite, compris !” Dit Maîtresse Marina, en tirant doucement sur les rênes.“ – HIIIIIIIIII !! HIIIIIIIIII !! ” Henni la Pony-girl, en réponse à la question de la Maîtresse écuyère, dont la pointe de son fouet venait de strier une de ses fesses.Le sulky s’élança sous la pluie, une de ses roues éclaboussant de boue au passage la pauvre Kitty au visage décomposé par la douleur, sous une nouvelle impulsion électrique.Quelques claquements de fouet sur les fesses nues de la Pony-girl, lui firent prendre rapidement un rythme de croisière, pour se diriger vers le manège.Regardant le compteur de son sulky avec une réelle satisfaction, Maîtresse Marina criait ses invectives, mais son fouet ne se déplia plus sur les deux kilomètres qui séparaient le chenil du manège.Arrivée au manège, Maîtresse Marina descendit du sulky avec un sourire satisfait, et s’avança vers la Pony-girl légèrement essoufflée par sa course.“ – Excellente course, petite Géraldine! Je pense que tu seras au top pour la nouvelle épreuve qui vient d’être instaurée au concours …Tu veux en connaître le contenu , petite Pony ?” Demanda La Maîtresse-écuyère, en caressant la croupe mouillée par la pluie de la Pony-girl, où le pansement cachait la marque de sa Maîtresse.“ – HIIIIIIIIII !! HIIIIIIIIII !! ” Henni la Pony-girl, accompagné d’un signe de tête signifiant sa curiosité, se tortillant sous celle de la main de la Maîtresse-écuyère.“ – C’est un concours complet, petite Géraldine! Une course en sulky, une séance de dressage, un cross dirigé à distance, et une évaluation de l’ouverture à l’étalon….Voila le programme du dressage dont j’ai parlé avec ta Maîtresse, petite Pony !” Exposa Maîtresse Marina, en poussant sur le maxi plug de la Pony-girl.“ – HIIIIIIIIII !! HIIIIIIIIII !! ” Hennissait Géraldine, en acquiesçant, sous la poussée de la main de Maîtresse Marina, tandis que l’autre détachait le sulky, .Sa poussée finie, Maîtresse Marina emmena la Pony-girl au centre du manège, après lui avoir attaché une longe à son collier de maintien, reliant l’autre bout au poteau télescopique, qui s’éleva rapidement pour la tendre, elle lui libéra ses pattes avant. “ – Au trot, avec mouvement de bras !” Ordonna Maîtresse Marina, en claquant son fouet à proximité des fesses comblées par le plug et sa natte pendante.“ – HIIIIIIIIII !! HIIIIIIIIII !! ” Henni la Pony-girl, en se mettant au trot sous l’ordre de la Maîtresse-écuyère, en ayant une pensée pour sa Maîtresse, ainsi que pour Slutty, qui aux dires de Maître Laurent resterait à l’école ce week-end.“ -AHOUAHOU !!!AAAAAOOOOUUUU !!! AHOUAHOU !!! ” Couinait la pauvre chienne, sentant son ventre libéré de son corset se gonfler d’un deuxième lavement, tandis que Maître Laurent lui remettait son humbler, tout en laissant encore les aiguilles remplirent inlassablement ses pauvres »petites couilles », comme il les appelait.“ – Maîtresse Xaviera les veut plus grosses que la première fois, petite Chienne !” Dit Maître Laurent, avec un vile sourire, en tapotant les testicules maintenant prisonnières du humbler, et qui ressemblaient déjà à des boules de pétanque, avant de déposer son téléphone portable devant elle.“ -AHOUAHOU !!!AAAAAOOOOUUUU !!! AHOUAHOU !!! ” Hurla la Pink Lady, sous la douleur de ses « petites couilles » gonflées, les yeux pleins de désarroi de les savoir pas assez pleines, en apercevant leur forme dans la photo que lui exposait gentiment le Maître du chenil à sa vue.“ – C’est l’heure de ta mise en beauté, petite Lady !” Annonça Maître Laurent, en déposant son matériel de maquillage, tandis que le bruit de la pluie venait de se changer en celui d’une pluie de grêle. “ – AAARRRGHHH !!!MEOOOOW !!!PI’IE, MAI’RE…AU bahis siteleri ‘E ‘OURS!!!AAARRRGHHH !!! ” Hurla la pauvre Kitty, quand les grêlons comme des billes s’abattirent sur son corps martyr, que l’électricité traversait sans relâche quelques secondes après la lumière rouge, que ses yeux pleins de larmes et de pluie ne voyaient presque plus.“ – FERME-LA,CHATTE SALOPE! TU RENTRERAS PEUT ETRE QUAND TA MAÎTRESSE VIENDRA CHERCHER SA CHIENNE ! ” Hurla Maître Laurent, tout en commençant de peindre les lèvres de la Pink Lady écartelées par leur large-ring gag, après lui avoir mis une pince pour bloquer le liquide de « nettoyage », qu’elle devait garder le temps du maquillage. « -AAOOUU !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina la Pink Lady, en tortillant son postérieur rempli par son lavement, tout en ayant une pensée pour la pauvre Kitty, qui continuait de hurler sous la grêle, pensant également à Géraldine, qui elle-aussi était dehors.Quand la grêle s’était mise à tomber, Maîtresse Marina avait entraîné la Pony-girl sous un large abri, pour la désaltérer d’une boisson énergétique boostée au cocktail, et l’y avait attaché par la longe très court, obligeant la pouliche de se pencher en avant. “ – Faute de pouvoir finir ta séance de dressage, cela ne t’ennuie pas si j’évalue ton ouverture à l’étalon, petite Pony ?” Demanda la Maîtresse écuyère, tout en prenant une ceinture pourvu d’un large gode sur une étagère hors de la vue de la Pony girl, limitée par les caches, dont était pourvu son harnais de tête. “ – HIIIIIIIIII !! HIIIIIIIIII !! ” Henni la pony-girl, en sentant son large plug-natte lui être retiré, pour laisser place à la main câline de Maîtresse Marina, qui enduisait copieusement son anus béant.“ – Aux dires de Laurent, tu hennis de plaisir …Voyons voir cela, petite Géraldine !” Dit Maîtresse Marina, en empoignant le bassin de la Pony-girl, et insérant sans réel ménagement dans l’anus laissé béant, son large gode d’un diamètre qui aurait plu aux Jumelles.“ – HIIIIIIIIII !!! HANNNNNNNN !!! HIIIIIIIIII !!! ” Henni la Pony-girl, ses yeux se révulsant presque immédiatement de plaisir, quand le gode combla le vide laissé par son plug, tandis que Maîtresse Marina commençait des va et vient bercé par le son de la grêle, laissant aller ses pensées pour les soumises restées au chenil. Maître Laurent venait de finir le maquillage de la Pink-lady, lui ayant chargé ses paupières de noir pailleté assorti à son rouge à lèvres, les ayant également agrémenté de faux cils très longs chargé de strass. Il passa derrière la chienne et détacha la pince qui bloquait le lavement.« -AHOUAHOU !!!AAOOUU !!! WUF WUF !!! AHOUAHOU !!! » Couina la Pink lady, en sentant son anus se vider doucement dans la seau, que le Maître du chenil venait de placer sous elle. “ – Je te comblerais une fois bien propre, petite Slutty ! Jolies « petites couilles »” Ironisa Maître Laurent, en débranchant également les aiguilles, qui avaient fini leur œuvre, avant de déposer son téléphone avec une vue du train arrière de la chienne. “ -AHOUAHOU !!! AAAAAOOOOUUUU !!! AHOUAHOU !!! ” Hurla la pauvre Pink Lady, en voyant ses « petites couilles », qui ne faisaient plus qu’une, et qui ressemblaient à présent à un ballon de hand-ball, cachant l’intégralité de son petit clito flasque, bagué et bouché par son plug d’urètre.Une fois, l’anus de la Pink Lady vidé de son contenu, Maître Laurent positionna une fuck-machine, empalant l’anus de la chienne sur le large gode dont elle était pourvue.“ – Pour que tu ne t’ennuies pas, le temps que je m’occupe de cette chatte miaulante…Je te mets juste de quoi t’exciter !” Dit Maître Laurent, en arrêtant la perfusion buccale de nourriture, avant de remettre une nouvelle bouteille de cocktail.“ -AHOUAHOU !!! AAAAAOOOOUUUU !!! AHOUAHOU !!! ” Couina la Pink Lady, les yeux brillants de désespoir, en voyant le tube d’alimentation se remplir de nouveau du cocktail. La pluie s’étant arrêté, le Maître du chenil s’empara d’un karscher et d’un stock de cordes, et après un regard amusé sur la Pink Lady, dont le postérieur aux « petites couilles » prisonnières s’activait inconsciemment sur le large gode qui commençait son œuvre de dilatation pour pouvoir l’accueillir. Il partit s’occuper de nettoyer la chatte punie de la Directrice, sous le regard hagard de plaisir de Slutty, aux pensées qui s’envolaient vers la Pony-girl qui avait quitté le chenil pour son premier entraînement.“ – HIIIIIIIIII !! AAAHHHH !! IIIIIIHHHH !! HIIIIIIIIII !!” Haletait la Pony-girl, sous les va et vient de la Maîtresse écuyère, qui lui caressait au passage son clito flasque, la faisant hennir d’un plaisir non fin.“ – Je pense que Maître Laurent se fera un plaisir de t’étalonner quotidiennement…Quand je ne pourrais pas le faire, petite Pony gourmande! A moins que l’on ne le fasse tous les deux !” Dit Maîtresse Marina, en claquant une fessée sur la croupe de la Pony girl, qui venait d’avaler la totalité son long et large gode.“ – HIIIIIIIIII !!! HANNNNNNNN !!! HIIIIIIIIII !!! ” Henni la pony-girl, ses yeux hagards acquiesçant cette annonce, tout en se tortillant comme si elle voulait rentrer encore plus le large gode, qui dilatait son anus de plaisir.La pluie avait laissé un grand soleil bardé d’un arc en ciel, comme celui que Maîtresse Marina après une dernière poussée au vu du hennissement de plaisir, emmena l’esprit de Géraldine, qui jouit une nouvelle fois par son anus.Satisfaite, la Maîtresse bahis şirketleri Écuyère rattacha le sulky au harnais de la Pony girl, lui laissant ses pattes avant libres, tout en lui donnant la consigne de courir dans un trot synchronisé pour le retour.“ – HIIIIIIIIII !! HIIIIIIIIII !! ” Henni la Pony-girl, quand le fouet claqua ses fesses offertes en se mettant au trot, emmenant derrière elle le sulky pour retourner au chenil, où Maîtresse Xaviera arrivait bien accompagnée.Maître Laurent était en train d’attacher la chatte de la Directrice, quand celle-ci arriva, habillé d’un tailleur cintré en latex léopard, sa chevelure noire coupé très court, légèrement cachée par une large capeline assortie à son tailleur.Elle était accompagnée de Maître Alexis, d’une French maid et d’une nouvelle Sissy en « présentation », trottinant comme elle pouvait dans ses entraves, à la carrure et aux traits encore masculins, malgré son crane lisse et son visage lourdement maquillé, bardé de nombreux piercings , dont un anneau nasal, plusieurs aux oreilles, et deux piercings Monroe au-dessus de ses lèvres tatouées ornaient déjà son visage.Un crochet anal muni de 3 boules du simple cochonnet à la boule de billard solidement relié à un harnais ring-gag, étirait sa tête entravée en arrière, laissant sortir sa langue annelée, rendue pendante par le poids de la pince japonaise, où était raccordé sa laisse, tandis que des lourds anneaux ornaient ses mamelons, et que Maîtresse Xaviera avait également agrémenté de pinces japonaises, tandis que son clito au tout frais prince Albert, était maintenu prisonnier dans une minuscule cage à pointes, et surplombé de son tatouage d’appartenance en lettres gothiques « Owned by Master Alexis ».Tous les pinces étaient reliées à sa laisse, que tenait la main gantée de léopard de Maîtresse Xaviera, et que chaque traction refermait chaque fois un peu plus.“ – Je ne vous présente pas Maître Antony, qui visite pour placer des actions dans l’école, et nous confier sa soumise Anale, en éducation et féminisation !” Dit Maîtresse Xaviera, en saluant le Maître du chenil, caressant du regard sa chatte, dont le cou, les bras et les jambes étaient attachés étroitement serrés sur la barrière du mini-manège, où gambadaient les chiennes du chenil.“ – Content de pouvoir faire profiter cette petite Anale, fraîchement acquise de nos soins, cher ami !” Répondit Maître Laurent, jetant un œil intéressé à la géante, qu’il avait reconnu, et dont les tatouages permanents effectués par son Maître revendiquait son irréversible nouveau statu, tout en continuant de préparer la pauvre Kitty pour son après-midi, qui s’annonçait sec et ensoleillé après la pluie de grêle qui avait marqué son corps frêle à la peau laiteuse.“ -Je vois que Maître Laurent prend grand soin de toi, petite Kitty !”  Dit Maîtresse Xaviera, en regardant les mamelons annelés de sa chatte soumise et punie s’étirer par les câbles que le Maître du chenil venait de tendre et fixer au lourd billot, avant de les raccorder au boîtier électrique, qui portait la marque encore fraîche du clou, qui avait transpercé sa langue précédemment, et maintenant étirée à l’extérieur de son ring-gag, par un câble, qui passait par le poteau de torture, l’empêchant de baisser la tête, rejeter en arrière par le crochet nasal, que Maître Laurent avait relié à son plug de chasteté.“ – J’avais prévu de sodomiser votre Pink Lady, Madame la Directrice…Mais vu que vous êtes déjà là, Alexis saura bien la détendre à ma place…je suis sur qu’il y mettra un poing d’honneur !” Plaisanta Maître Laurent, en attachant une nouvelle cordelette autour du clito bagué et obstrué de la pauvre chatte, qui regardait sa Maîtresse dans un espoir de compassion de sa part.“ – Allez-y donc ouvrir ma petite chienne, Maître Alexis…Je surveille votre petite Anale…Et je vais finaliser ma petite Kitty pour son après-midi !” Dit Maîtresse Xaviera, en actionnant la télécommande du boîtier électrique fixé sur le crochet anal de la nouvelle Sissy.“ – HAAANNN !!! AAARRRGHHH !!!ME’CI, MAI’RESSE !!!AAARRRGHHH !!! NAAAANNN !!!” Couina la pauvre Anale, quand l’électricité traversa son anus, lui rappelant ses premiers jours aux mains de son Maître, qui lui avait écartelé son anus, et enlevé tous ses espoirs de redevenir un jour un homme, surtout après ses modifications physiques et son passage dans l’école, qui ferait d’elle une simple « BITCH FUCKED », comme il l’avait tatoué lui-même sur son coccyx, après lui avoir dilaté une fois de plus son anus avec son poing, avant la sodomiser et de laisser tout son gang passer derrière lui.“ – Cela ne te dérange pas, ma Kitty, si je m’occupe moi-même de ton petit clito ? ” Demanda Maîtresse Xaviera, sur un ton ironique, tout en prenant un câble, qu’elle enroula solidement autour des testicules et du clito bagué. “ – HAAAANNNNNN !!! S’I OU’ PLAI !!! NAAAANNN ,MAI’RESSE !!! PI’IE !!!MEOOOOW !!! HAAAANNNNNN !!! ”  Miaula la chatte, qui bavait à foison entre ses seins annelés, en regardant comme elle pouvait sa Maîtresse de son regard d’azur plein désarroi et rougi, tout sentant que son petit matériel se retrouvait solidement prisonnier par le câble que les mains gantées de sa Maîtresse enserrait au maximum, sans aucun mot, ni regard de compassion pour sa chatte « de salon » aux griffes cassées et au visage décomposé par les sévices subis au quotidien par le Maître du chenil.Maîtresse Xaviera finissait de tendre le câble et de le relier au boîtier, quand le sulky apparut au loin traîné par Géraldine, dans un trot très rapide et prometteur, tandis que le hurlement de la Pink Lady attestait de la fouille attentionnée de son anus par Maître Alexis.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir