La Soumission d’Anne. -1-

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Asian

La Soumission d’Anne. -1-Les échanges sur internet avaient été nombreux, chacun cherchant à découvrir et à sonder l’autre. Elle cherchant à approfondir son fantasme de soumission, lassée du supposé maître qui ne la satisfaisait pas, moi, désireux de découvrir un diamant brut pour le façonner et en révéler tout son éclat caché. Mon épouse ayant découvert à mes côtés les plaisirs insoupçonnés des jeux de cordes et autres gentilles mais parfois douloureuses perversités, m’encourageait à trouver une autre soumise dont elle espérait bien profiter.Le rendez-vous fut prit dans le café d’un village voisin de notre ferme quelque peu difficile à trouver. J’étais un peu en avance à dessein afin de la voir arriver. Nous ne nous connaissions que par photos, et parfois les différences avec la réalité sont décevantes. Ce ne fut pas le cas. Cette femme de 65 ans en paraissait 10 de moins, portant un tailleur strict, un simple chemisier banc et des sandales à talons hauts et fins du meilleur effet. Ses jambes fines et halées se passaient sans difficultés de bas en cette période printanière. D’un mouvement de tête rapide, elle aperçut le signe de reconnaissance, d’une affligeante banalité, un simple journal roulé sur kadıköy escort la table du bistrot, et se présentât à moi.« Bonjour Monsieur, je suis A. »« Bonjour A, asseyez-vous, je vous prie. Que souhaitez vous boire ? »Elle semble surprise par ma politesse dans cet environnement aux acteurs plutôt rustiques, même si le bar est moderne et propre, sa tenue et son maintien sont suffisamment décalés pour que les regards convergent vers elle et que les conversations cessent un bref instant. Quelques banalités sur la route qu’elle vient d’effectuer, sur le temps en Bretagne, sur les chevaux qui passent sur la télé… rien de passionnant, mais il s’agit d’un round d’observation, les yeux plantés dans ceux de l’autre, avec la tension qui monte. Je sens son trouble, elle parle vite, détourne le regard furtivement, croise et décroise ses jambes plus souvent que nécessaire, tripote sa tasse à café en regardant dedans, comme une mamie Arménienne, cherchant à découvrir un futur qu’elle a cependant imaginé pendant tout son voyage.- Tu vas te lever et aller enlever ta culotte que tu poseras sur cette table devant moi. »L’ordre üsküdar escort est tombé sans hausser le ton, avec le sourire mais il est bien là. Elle l’attendait avec un voile d’impatience. Son regard se trouble, elle passe la langue sur ses lèvres, elle se lève et va vers les toilettes, essayant de rester digne, mais sa démarche est un peu trop raide, masquant mal sa nervosité. Son retour n’en fut pas moins édifiant. Son string serré dans la main, elle regardait le sol, jetant ça et là des regards aux clients, comme si ils savaient qu’elle avait franchi le pas, comme si elle était nue au milieu de cet estaminet de campagne. Elle s’assit les jambes serrées, le regard fixant sa tasse vide, un léger tremblement à la commissure des lèvres, serrant sa culotte comme un noyé s’accroche sa branche.-Pose ta culotte sur la table.Son visage s’empourpre d’un coup, elle ne réagit pas.-Pose ta culotte sur la table.L’ordre est répété plus fermement, le regard se fait plus perçant. Sa main s’ouvre, libérant le modeste morceau de tissus qui se déplie comme mu par une force propre. Elle n’ose plus lever les yeux. Pas un mot ne s’échappe de sa bouche,car elle sait à cet instant tuzla escort que sa soumission sera totale.-Voilà Monsieur.Sa voix a changé, son regard aussi. C’est l’instant où tout bascule. Elle est à moi.-Ecarte tes jambes.Comme au ralenti, ses cuises s’ouvrent, faisant remonter sa jupe et laissant deviner son triangle de poil. Pour l’instant nous sommes seuls à savoir, les autres n’ont encore rien remarqué mais elle tremble un peu comme si elle était exposée nue devant ce public inattendu.-Tu vas glisser tes doigts vers ton sexe et te caresser.Elle s’exécute lentement, la bouche sèche. Elle a remarqué un papy au comptoir qui l’observe fixement, rajoutant à son trouble et à son excitation. Ses mouvements sont faibles mais sans équivoque. Ses yeux se ferment et sa respiration plus courte.-Goutte tes doigts.Sa main quitte son entre jambe humide pour aller rejoindre sa lèvre inférieure dans un lent mouvement d’une grâce infinie son l’oeil incrédule du papy qui, en se levant ce matin, n’en espérait pas tant.-Nous allons sortir.Elle se lève sur ses jambes tremblant sous le coup de l’émotion.-Non, tu laisse ta culotte.Elle me regarde incrédule, ses yeux fixant tour à tour mon sourire et le morceau de dentelle posé là entre deux tasses. Elle me précède vers la sortie, offrant à tous sa démarche un peu moins assurée qu’à son entrée. Sur la place vers nos voitures, ses talons claquent sur les pavés. La distance lui paraît beaucoup plus longue qu’a l’aller. Elle sent mon regard sur sa croupe, sur ses jambes.Elle sait.Elle sait que tout commence maintenant.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir