Un dîner vraiment parfait – Partie 1

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Ass

Un dîner vraiment parfait – Partie 1Dimanche dernier, le 23 août 2015, je rentre d’une soirée entre copines à 23h35…”Bonsoir mon ange, je suis rentrée !”…- “Laurent, il faudra changer l’ampoule de l’entrée, la lumière ne s’allume plus. T’es là Laurent ?”Je venais de me déchausser et de retirer mon manteau quand Laurent me serra violemment contre son corps nu et me dit d’une voix suave :- “Bonjour mon amour. Je t’ai préparé un dîner que tu n’es pas prête d’oublier…”Je sentis tout à coup dans mon cœur un désordre qui se répandit sur tout mes sens. J’étais figée par cette douce surprise, sentant monter dans mon corps les plus exquis frissons. Loin qu’il se calmât, il ajouta bientôt à mes plaisirs celui de me faire goûter aux nourritures célestes.- “Tu ne peux point encore imaginer la folle soirée que tu vas vivre.”Le souffle haletant je lui répondis :- “Vas-y Laurent, mets-moi à nue ! Tout de suite, c’est un ordre !”Tout en revêtant la tenue d’Eve, je l’entendis me susurrer à l’oreille :- “Tu me pries de si bonne grâce d’adoucir tes peines mais sais-tu que tu vas bientôt passer maîtresse dans l’art de dédommager nos amis de leur trajet jusqu’à nous… Lumière !”- “Oh putain ! Bordel de merde !”Jamais frayeur ne fût aussi belle !Devant mes yeux enflammés je découvris mes invités-surprises en me dévêtant : deux couples pas comme les autres…- “Bonsoir Clémence, nous t’attendions.” me répondit une voix d’homme viril.Tous les quatre étaient allongés, nus, le dos sur la moquette du salon, les yeux bandés et les mains liées dans le dos.- “Putain de merde! Oh mon Dieu! C’est quoi ce bordel ! Qu’est-ce vous foutez tous dans mon salon ? Je vais tous vous baiser ! Répondez-moi ! Bordel!”La peur, me fit empoigner un gode ceinture d’une bonne illegal bahis taille, que mon homme avait posé à mes côtés, anticipant ma réaction. Fixant frénétiquement mon jouet, je ne pu m’empêcher de passer mes doigts sur mon con bouillonnant et dégoulinant de cyprine.Je sentis dans mon cœur un désordre qui se répandit sur tout mes sens. Un plaisir nouveau envahissait mon être. Il redoublait par l’examen attentif que je faisais des corps de mes surprenants convives. Devant-moi était allongés un couple de nains et un couple de jeunes blacks.Ma raison m’avait quitté et tout mon corps réclamait de dévorer ses plaisirs d’une nouvelle sorte.Laurent s’était assis sur le canapé pour se délecter du somptueux festin dont j’allais être la reine absolue. Je devins maîtresse de pénétrer partout. J’arrêtais alors mes pas devant la naine.La vue de sa chatte gonflée d’excitation me donna l’audace d’introduire vigoureusement mon pied gauche dans son petit vagin soigneusement rasé. Elle cria sans retenue :- “Aaaaaahhh ! Oh Putain ! putain de merde ! Ma chatte ! Oh putain ! C’est trop bon”- “Et ben ! Putain ! T’es une sacrée salope toi ! Ta mini chatte est tellement mouillée et si grande ouverte que mon pied s’y est glissé comme dans du beurre !”Mon cœur battait à tout rompre. Sans branler mon propre bouton d’amour, je me concentrais simplement à contracter mon vagin de façon régulière et vigoureuse. Mes tétons pointaient d’excitation et je transpirais de partout.Tout en gardant mon putain de pied dans la caverne chauve et chaude de la naine, je me coucha, le flanc sur les jambes de mes soumis. Ma bouche débordant de désirs sauvages se retrouva alors face à cette bite noire, veineuse à souhait mais qui m’a déçue parce qu’elle ne bandait pas encore.- illegal bahis siteleri “Alors comme ça, je ne fais aucun effet ? Monsieur est black, il s’est tapé tout Paris, et il est devenu difficile, c’est ça ? Réponds-moi ! Réponds à ta maîtresse en chaleur !Laurent, donne-moi vite une capote et le lubrifiant.”- “Voici pour toi, belle sauvageonne !” Me répondit Laurent, extrêmement excité, en me donnant la boîte de capotes et la bouteille de lubrifiant à la menthe. Je repris excitée de plus belle à l’idée de ce que j’allais entreprendre…”- “Qu’à cela ne tienne ! Voilà ce que tu as gagné : je suis sûr que tu ne sais que bourriner les trous des femmes. Moi je connais parfaitement mon corps ! Je me branle depuis que j’ai 6 ans et j’ai exploré les moindres subtilités du plaisir ! Tu m’entends ?!!Je suis sûr que tu n’as jamais jouis par le cul grâce à ta prostate ? C’est pourtant excellent pour la santé !Prépare-toi mon gros salaud soumis à enfin comprendre l’intensité avec laquelle une femme peut jouir plusieurs fois d’affilé. Vous les hommes ne comprenez pas les subtilités qui nous unissent ou nous diffèrent de vous.- Laurent, apporte-moi aussi l’Aner*s.- Alors, tu sens ?- Oui, maîtresse.- Là, j’ai deux doigts dans une capote bien lubrifiée et je passe gentiment sur ton petit trou du cul encore tout serré. Ah ben oui ! Tu peux le contracter si tu veux ! Comme ça tu commences à bien masser ta prostate.Je vais t’aider, tu vas voir. Et hop !- “Ahh!”- Fillette ! Là, tu sens, je ne suis pas bien profond mais j’y suis ! T’as vu ! Ta bite me répond en laissant couler ton liquide séminal. Ca vient tout droit de ta prostate ça ! Je vais te donner un orgasme à en faire baver la chatte de ta chaudasse de femme ! Je t’insère l’Aner*s. canlı bahis siteleri T’as vu c’est comme un plug mais version amélioré ! Haha !- Laurent ! Tu bandes dur ?- Et j’ai les couilles pleines depuis deux semaines, tu le sais ma Clémence !- Parfait ! On ne va pas faire de jalouse ! J’ai mon pied dans la chatte de la naine, j’ai mis l’Aner*s dans l’anus du black et pendant que je joue avec la poignée de ce jouet, je peux m’occuper de toi ! Jeune beauté !Petit à petit l’ambiance de la pièce se remplit de soupirs de plaisir, de râles plus ou moins retenus et la peur des premiers instants laissa place à une douce chaleur émanant de nos corps en sueur.- “Tu es déjà toute mouillée et bien ouverte dis-moi !- Défonce-moi salope ! Défonce-moi ! Bordel ! Tu nous fais toutes mouiller depuis déjà trop longtemps !”- Patience ! Je vais me charger de te procurer le doux plaisir. Mais je prendrais d’abord le temps de te faire quantités de folies préliminaires qui te divertiront au possible !Savoure-moi ! Tu as face à toi, pour jouir, une maîtresse dont tu ne pourras jamais imaginer, même dans tes rêves les plus fous, la faim de sexe qui la tenaille, et l’imagination dont elle regorge pour l’assouvir !Tout-à-coup, brisant le calme des doux gémissements, j’entendis les puissants râles de nos deux hommes captifs, accompagnants deux geysers de foutre bien épais, gluants et collants à souhait !Quant aux dames, elles ne jouissaient pas encore… Mais depuis le début, des spasmes étaient visibles et le tapis trempé de jus de chatte ne laissait aucun doute sur l’effet que j’exerçais sur mes convives. Mais nous n’en sommes qu’à l’entrée du dîner…–> Nous attendons avec impatience vos commentaires et vos suggestions pour nos soirées coquines ! Si vous avez apprécié, n’hésitez pas à nous envoyer par mail photos ou vidéos pour nous montrer à quel point cette entrée en matière vous a, on l’espère, réjouit ! Ce pourrait-être le début d’un intense échange !Sauvagement vôtre !Clémence et Laurent

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir