Un mari candauliste offre sa femme à 2 Etalons Bla

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Un mari candauliste offre sa femme à 2 Etalons BlaRédigé par Françoise Seylac Monsieur aime regarder sa femme se faire prendre par d’autres hommes ; c’est là son fantasme. Ce spectacle bandant lui procure un véritable plaisir qui l’enchante tel un opéra fantastique. Ainsi, avec tous ses sens en éveil, il voit toute la puissance sexuelle de sa femme, s’exprimer. Les hommes peuvent librement baiser Madame, sans retenue. Elle est à eux ; il leur offre. Quant à lui, il s’interdit de se branler. Il aime sentir sa queue dure et parfois douloureuse d’être prisonnière dans son pantalon. Cette fois-ci, il a sélectionné pour Madame, deux beaux Black. Tous deux sont fort bien bâtis, et chacun pourvu d’une queue imposante. Avec ce bel outil, il vont bien pouvoir s’occuper de Madame. Les présentations faites, Madame admire avec appétit ces deux beaux hommes de couleur, qui ont pour mission : de prendre leur pied à la baiser pleinement devant son mari. En un tour de main, tout le monde se retrouve devêtu ; sauf le mari. La femme est en tenue sexy : guêpière en satin noir et dentelles, et jarretière de bas résilles. Elle porte un bijou anal. C’est son mari qui lui a placé pour bien préparer son cul à la sodomie ; car évidemment, elle devra bien prendre ces deux belles queues par le petit trou. Les deux étalons black, attaquent direct. L’un flanque sa grosse bite dans la bouche de Madame, et l’autre, par derrière, branle activement sa chatte afin de la préparer à la pénétration. Le mari, en observant la scène, bande déjà sérieusement. Pour la petite bouche de Madame, la queue est bien grosse à avaler. Cela ne fait rien. L’Etalon lui enfonce sans ménagement sa queue dans le gosier, en lui maintenant la tête. Tandis que l’autre, comme pour en rajouter, lui administre de bonnes claques sur le cul. Madame, prise en sandwich sous le feu de ces deux étalons fougueux, emet des grognements étouffés. Cela réjouit Monsieur. Alors, celui de derrière, se décide à enfourner Madame, pendant que celui de devant lime âprement sa bouche. Le spéctacle est saisissant. Elle en prend plein à l’arrière, et plein à l’avant ; de ses yeux coulent de grosses larmes qui ravagent son maquillage, et de sa bouche s’échappe de la bave. Monsieur n’en perd pas une miette. Il sent sa queue serrée dans son pantalon et cela lui fait bien mal ; mais c’est si bon ! Sous les coups de butoir, Madame émet des sons etouffés qui réjouissent son mari. Lorsque la queue se dégage enfin de sa bouche, elle se met à crier à gorge déployée. Les coups de reins puissants de l’arrière, fethiye escort la propulse au septième ciel. Il est temps de changer. Celui de l’arrière passe à l’avant et celui de l’avant à l’arrière. Après s’être bien fait sucé, il apprécie l’onctuosité de cette chatte chaude et bien mouillée. L’autre découvre une bouche petite pour sa queue, mais très accueillante. Le mari se réjouit de voir cette bite énorme face au visage de sa femme. Madame est aux anges et est déjà bien comblée. Elle sent à chaque coup de reins, le pubis de l’homme heurter son bijou anal ; ainsi, elle se sent doublement baisée par la chatte et par le cul. Quant à la queue qui se trouve dans sa bouche, elle ne lui laisse aucun répit. Elle se sent totalement prisonnière de ces deux hommes ; c’est cela qui l’excite. Madame prend son pied dans la baise bestiale, en femme soumise, devant son mari. Ce mari le sait bien ; et ce fieffé candauliste prend son pied à voir sa femme se faire baiser ainsi. Comme pour s’infliger un délicieux supplice, il croise les jambes ; sa queue se trouve alors encore plus serrée et cela lui fait encore plus mal. Et c’est si bon ! Pendant ce temps, les deux étalons qui s’en donnent à coeur joie, sont loin d’en avoir fini avec Madame. Cela n’était qu’un avant-goût de ce qui l’attend. On marque une pause. On lui retire son bijou anal. Les deux hommes ( ainsi que le mari ) constatent que l’anus est bien dilaté. Il pourra accueillir aisément ces deux grosses bites black. Pendant que l’un, à l’avant, maintient fermement le cul de Madame, l’autre, à l’arrière, l’enfile sans ménagement. Puis, il se met à buriner sérieusement ce cul pleinement offert. Madame, reins cambrés, toujours maintenue solidement par l’homme qui lui fourre sa queue dans la bouche, s’étouffe dans ses cris entravés par la bite. Monsieur s’en amuse, car il sait bien que Madame est ô combien bruyante dans l’orgasme, quand elle peut crier librement. Les deux hommes changent. Celui qui est à l’avant, impatient de goûter au joli cul de Madame, passe à l’arrière. Il l’enfile à son tour prestement. Madame jouit sans retenue. Le relais des deux queues qui viennent tour à tour baiser son cul, s’enchaîne dans un rythme soutenu. L’alternance fait que ces deux bites restent toujours vaillantes, pour le plus grand bonheur de Madame ( et de son mari ). Ainsi, ce duo alterné, lui défonce admirablement le cul. Madame n’en peut déjà plus. Le mari admire avec délectation ce ballet magnifique ; il attend le tableau suivant. En effet, les deux hommes cessent escort fethiye leur manège et positionne Madame pour la double pénétration. Elle se retrouve hissée sur l’un des deux, qui s’allonge sous elle. Empalée sur lui par la chatte, elle est prise par l’autre, par derrière. Ainsi, elle sent en elle, ces deux queues coulisser simultanément ; l’une dans sa chatte, l’autre dans son cul. Ces deux queues impitoyables, la font hurler de plaisir. Pour épargner les tympans de ces messieurs, il ne lui manquerait plus que la bite de son mari dans la bouche ; mais, il s’en garde bien. Il se réserve pour la fin. Il admire la beauté sauvage de sa femme, qui se révèle sous l’action soutenue de ces deux apollons blacks. Puis, les deux hommes, ne manquant pas d’imagination, choisissent une nouvelle pose. Ainsi, Madame se retrouve sur le dos, jambes en l’air. On peut voir ses deux orifices béants et boursouflés, tout rougissant d’être trop baisés par ces deux incroyables bites. A cette vision saisissante, le mari ressent vivement la douleur de sa queue prisonnière ; gonflée à bloc, elle se met à couler et mouille son pantalon. Ô combien il coule de voir sa femme comme cela ! Il est au supplice mais, il sait qu’il sera bientôt libéré et bien récompensé par Madame. Pour cette nouvelle pose, l’un des deux hommes arrive à se glisser sous Madame et la pénètre par le cul. L’autre, par dessus, parvient on ne sait comment à planter sa queue dans la chatte de Madame. C’est un spéctacle hallucinant que de voir ces deux hommes arc-boutés sur le corps chaviré de Madame. Ces talentueux étalons black usent de toute leur souplesse et de leur agilité, et parviennent à limer en cadence. Le mari observe le visage grimaçant de sa femme. Il remarque les tremblements qui agitent son corps. A force de crier, sa voix s’est cassée. Elle semble chercher son oxygène comme un poisson hors de l’eau. Monsieur est ému. Il ne fait rien pour stopper cette baise sauvage. Il sait qu’elle aime trop cela. Enfin, les deux hommes éreintés, cessent leur manège. Ils ressentent, à leur tour, la douleur de leur queue tuméfiée par tant de baise. Il est temps pour eux de parvenir à la jouissance. Madame se retrouve ainsi à genoux, face à eux. Elle suce, l’une après l’autre, ces deux bites brûlantes et enflées qui s’offrent à elle. Elles ont bien travaillé et méritent la douceur de sa langue. Elle devra prendre tout leur sperme dans sa bouche ( son mari y tient ! ). Alors, elle se met à branler avec délicatesse, les deux queues qu’elle tient dans chacune de ses fethiye escort bayan mains. Elle ne manque pas de lubrifier, tour à tour, chacune de ses bites en crachant généreusement dessus . L’effet conjugué de sa langue qui se balade d’une queue à l’autre et de ses deux mains qui ne cessent de branler, ne manque pas d’être efficace. En effet, l’un des deux hommes se met à soupirer. Alors, elle s’y attarde. Elle le branle avec application tout en le titillant du bout de la langue. Tout à coup, l’homme est secoué de spasmes. Il gicle en hurlant, sur la langue de Madame. Aussitôt elle se retourne et regarde son mari, bouche ouverte, et droit dans les yeux. Il peut voir la langue blanchie de sa femme, toute recouverte de sperme. Sa queue coincée lui fait affreusement mal et coule de plus bel. Son pantalon est plus que trempé. Alors, elle ferme la bouche et avale dans une grimace, tout le sperme. Elle n’aime pas le sperme, son mari le sait bien ; mais elle le fait pour lui. Déjà écoeurée d’avoir avalé tout ce foutre juteux, elle devra recevoir celui de l’autre homme, et au final celui de son mari. Alors, elle s’occupe du deuxième homme. Elle le branle efficacement de sa main légère et rapide. Il éjacule bruyamment en arrosant copieusement de son sperme, le visage de Madame. Aussi, soigneusement, elle récolte de ses doigts délicats, le précieux foutre et le porte à sa bouche pour tout avaler. Madame est écoeurée, mais il lui reste l’ultime repas : le foutre de son mari. Pour Monsieur, c’est la délivrance. Il décroise enfin ses jambes et s’abandonne au mains de sa femme. En défaisant son pantalon, elle constate qu’il a beaucoup coulé ; tout est trempé. Elle libère enfin sa queue. Elle est gonflée et rougie d’être resté aussi longtemps prisonnière. Monsieur lâche un grand soupir de soulagement. Sa queue est enfin libre ! Elle commence par lécher avec délicatesse son gland turgescent. La douceur de la langue de sa femme, le fait à nouveau couler. Madame se délècte de la mouille de son mari ; car contrairement au sperme, elle trouve ça bon. Doucement, de ses lèvres amoureuses, elle pompe avec amour le dard de son mari. Il est aux anges. Toutes ces scènes de baise bestiale, lui reviennent en image. Il ne va pas tenir bien longtemps. Il le sait. Sa queue va bientôt exploser dans la bouche de sa tendre épouse. Elle le suce comme une magistrale salope. Elle a bien reçu tout son lot de baise brutale, et elle veut donner cette belle jouissance à son mari. En effet, il ne tarde pas à jouir. Il éjacule dans un spasme, en hurlant. Il vient de lâcher des tonnes de foutre dans la bouche de sa femme. Il faut qu’elle avale tout. Elle déglutit non sans difficulté cet ultime repas. Le foutre de son mari est brûlant, et la baise de l’intérieur de sa lave incandescante.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Genel içinde yayınlandı

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir